Accueil À la Une Stéphane Turin, nouveau directeur de la Société des golfs de Biarritz

Stéphane Turin, nouveau directeur de la Société des golfs de Biarritz

286
0
Stéphane Turin, nouveau directeur de la Société des golfs de Biarritz
Stéphane Turin en partance de Maurice pour prendre la direction des Golfs de Biarritz

Venu de Bossey, à proximité de Genève, Stéphane Turin a quitté, fin septembre, la direction du golf d’Anahita (Maurice) pour rejoindre la France et prendre la direction de la Société des golfs de Biarritz (Le Phare et Ilbarritz). Avant de quitter l’île, il nous a accueilli dans son bureau d’Anahita pour partager quelques éléments de son expérience mauricienne.  Où il est question de tourisme golfique et de matériel.

balles de golf offertes

De l’océan Indien à l’océan Atlantique

« J’ai appris à marcher sur un terrain de golf », se plaît à raconter Stéphane Turin.

« Mes parents jouaient au Golf de Prunevelle, en Franche-Comté, mon père en a été capitaine des Jeux, tout comme mon grand-père l’avait été avant lui ».

Vainqueur du Peugeot Classic Amateur en 1990, il ne s’est toutefois pas engagé dans une carrière de joueur professionnel – « extrêmement difficile et exigeante », dit-il – préférant suivre le chemin de la gestion et du management.

Arrivé à l’île Maurice, en janvier 2020, quelques semaines avant l’instauration du 1er confinement, Stéphane Turin a dû faire face à une réalité à laquelle il ne s’attendait pas du tout.

« Du jour au lendemain, l’activité a été stoppée net », raconte-t-il.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLes golfeurs seniors incités à swinguer toujours plus vite ! Oui mais pour quels résultats ?
Article suivantJon Rahm : L’Open d’Espagne pour relancer une saison 2022 décevante
Journaliste par vocation – il voulait « voyager et rencontrer des gens intéressants » – Jean-Luc Clouard a d’abord bourlingué à travers le monde, couvrant des événements chauds de la planète pour Libération, La lettre de l’Océan indien, Jeune Afrique Economie. Rédacteur-en-chef de journaux b to b spécialisés sur le marché du sport (SPORTéco), il a ensuite décortiqué les relations commerciales entre fournisseurs et distributeurs. C’est lui qui a créé les suppléments « golf » de cette revue professionnelle. S’étant mis à jouer tardivement, il a fini par accepter qu’il ne serait jamais un grand joueur, mais qu’il pouvait prendre du plaisir à taper de vrais coups de golf et à progresser. En octobre 2022, il nous rejoint au sein de la rédaction de MyGolfMedia. Il est convaincu que journalisme est synonyme d’indépendance d’esprit et de respect des sources.