Accueil À la Une Le projet de Théo (16) : Roadmap du Golf Professionel..

Le projet de Théo (16) : Roadmap du Golf Professionel..

Le projet de Théo : Roadmap du Golf professionnel
Le jeune pro Théo Girardot décrypte le long chemin pour gravir tous les échelons du golf professionnel, et jusqu'à rejoindre Scottie Scheffler, au sommet...

Pour le grand public, et même pour beaucoup de pratiquants passionnés, le golf professionnel se limite au PGA Tour et au Tour Européen (DP World Tour). L’emballement médiatique autour de l’arrivée du LIV Golf et ses milliards saoudiens, a renforcé l’image du golf professionnel comme un univers où l’argent coule à flot. Mais la réalité est très, très différente dans la vraie vie. Ce que tout le monde voit, c’est la partie émergée de l’iceberg.

Le chemin très sinueux pour accéder au plus haut niveau du golf mondial

Au sommet de la hiérarchie golfique, il y a le TOP50 mondial. Ces joueurs sont garantis d’entrer dans le champ de tous les tournois qu’ils décident de disputer, y compris les quatre majeurs, dont le très prestigieux Masters à Augusta avec à la clé des saisons à plusieurs millions de dollars de gains.

La seconde catégorie de joueur à pouvoir disputer tous les tournois de leur choix sont les vainqueurs du PGA Tour, et du DP World Tour, leur victoire leur ayant donné une catégorie prioritaire pour une durée de 5 ans.

Ensuite, il y le TOP100 avec le reste des meilleurs joueurs du PGA Tour, puis le TOP200 qui compte encore beaucoup de joueurs avec de bonnes catégories sur les deux tours majeurs.

A ce niveau là, un joueur arrive à faire des saisons pleines, accumule suffisamment de points pour conserver ses droits d’une saison à l’autre, et dépasse très souvent les 500k€ de gains annuels.

Les Tours considérés comme majeurs sont, par ordre d’importance, 

  • le PGA TOUR (USA), 
  • le DP World Tour (Europe) et
  • l’Asian Tour (Asie) avec deux cas particuliers compte tenu de la densité de joueurs locaux : le Japan Tour et le Korean Tour.

Après cela, on arrive à la deuxième division, et c’est là où les choses se compliquent.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentPlus de 50% des golfeurs amateurs sont contre la modification de la balle de golf
Article suivantLa défiance des golfeurs augmente par rapport aux performances des drivers
Je m’appelle Théo, j’ai 20 ans et je suis joueur de golf professionnel depuis 2 ans. Au moment d’aborder ma 3ème saison professionnelle, je vous propose d’entrer dans l’intimité de mon projet pour vivre avec moi, au plus près de l’action, les 4 mois qui vont être décisifs pour la suite de ma carrière.

1 COMMENT

  1. Merci pour ces explications qui sont inconnues et peu décrites . En effet ça parait un long chemin semé d’embuches mais il faut y croire, parce qu’au final entre un numéro 1 et un numéro 100 y a pas tellement d’écart, quelques longs putts rentrés et quelques coup de bol 🙂 allez on croise les doigts , ce qui importe c’est pas le résultat c’est le chemin petit scarabé ; bonne chance Théo .