US Open 2022 : Bryson DeChambeau, un golfeur parmi d’autres ?

19 juin 2022

Petit retour dans un passé récent, le 21 juin 2020 consacrait Bryson DeChambeau vainqueur du 120ème US Open, quelques mois après l’interruption du jeu sur le PGA Tour, et un premier confinement quasi-planétaire. Justement, au sortir du confinement, le monde découvrait un nouveau Bryson DeChambeau, transformé physiquement, et dominateur au point de faire craindre qu’il pourrait écraser le golf mondial de sa nouvelle force. Sa vitesse de swing, sa distance au drive en faisait potentiellement un golfeur impossible à battre… Des débats s’animaient autour de son influence sur le jeu, et sur l’exemple pour les jeunes. Deux ans plus tard, DeChambeau ne semble plus inspirer les mêmes commentaires, et les mêmes craintes…

Offre et choix des balles pour un 1er abonnement d'un an

En moins de deux, de la lumière à l’ombre : DeChambeau ne fait plus rêver

De Winged Foot à Brookline, en deux ans, le golf a rappelé à tous que ce jeu avait toujours ses secrets et ses mystères, et que personne ne peut réellement affirmer avoir craqué le code de manière définitive.

De retour d’une blessure au poignet ayant entraîné une opération, DeChambeau semble être rentré dans le rang. Depuis sa victoire au Arnold Palmer Invitational en mars 2021, le parcours de l’américain de 28 ans ressemble plus à un chemin de croix qu’à une marche en avant.

Sixième mondial au moment de sa dernière victoire sur le PGA Tour, et peut-être même la dernière de sa carrière (le joueur a finalement cédé aux sirènes du LIV Tour), DeChambeau a dégringolé au 28ème rang.

2022 ressemble pour l’instant à sa pire saison en carrière avec déjà 4 cuts manqués en seulement 7 participations à des tournois organisés par le PGA Tour.

Bien qu’il ait réussi à passer le cut à Brookline pour l’US Open 2022, il sort d’une séquence de 3 cuts manqués consécutivement (Valero Texas Open, Masters, Memorial).

On est loin du golfeur censé nouvellement dominer le golf mondial et inspirer la crainte à tous les autres, à commencer par Rory McIlroy qui ne devait pas trouver la solution pour suivre le rythme imposé, notamment en vitesse de swing au drive…

McIlroy vient au contraire de gagner sa 21ème victoire sur le Tour à l’occasion de l’Open du Canada, et fait parti des favoris pour gagner l’US Open.

Il vous reste 90% de l’article à lire

Le reste de l’article est protégé, abonnez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Vous aimerez aussi

Auteur

Laurent Agostini

Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

gamme de fers japonais premium