Accueil À la Une Impact et finish d’un swing de golf : Boucler la boucle

Impact et finish d’un swing de golf : Boucler la boucle

Impact et finish d'un swing de golf : Boucler la boucle
Justin Thomas, concentré et déterminé, suit du regard l'envolée de sa balle au trou 13, capturant l'essence d'une technique impeccable lors du premier tour du Valspar Championship à Innisbrook Resort, le 21 mars 2024. (Photo de Ken Murray/Icon Sportswire)

Si tous les segments du mouvement contribuent à la réussite d’un coup, certains moments se distinguent par leur impact critique sur le vol de la balle. Parmi eux, l’impact et le finish d’un swing se posent comme les véritables pierres angulaires de la réussite du mouvement. Ces phases, souvent éclipsées par la concentration portée sur le backswing ou la transition, sont en réalité les clés de voûte d’un swing efficace et puissant. C’est sur cette prémisse que Brandel Chamblee, dans son ouvrage “The Anatomy of Greatness”, consacre une attention particulière. Avec ce dernier volet de notre série d’articles dédiée aux secrets des swings des champions, et donc décomposés du démarrage jusqu’au finish, nous plongeons aujourd’hui au cœur de ce qui fait l’impact.

L’impact : Le moment de vérité

Au golf, l’impact est souvent décrit comme le “moment de vérité”.

C’est l’instant précis où le club rencontre la balle, un moment qui encapsule tous les efforts, les ajustements, et la préparation qui ont précédé.

Brandel Chamblee, dans son analyse méticuleuse, souligne l’importance cruciale de cette phase : “À l’impact, chaque petite imperfection dans le swing est amplifiée. C’est là que se gagne ou se perd un coup.”

Selon Chamblee, la position du golfeur à l’impact doit être le résultat naturel d’un swing bien exécuté.

“La clé d’un impact réussi réside dans une préparation qui permet au corps de s’aligner instinctivement dans une position optimale,”

Cette position se caractérise par un certain nombre d’éléments :

À l’impact, le poids du golfeur doit être majoritairement transféré sur son pied avant, permettant une frappe puissante et contrôlée.

Chamblee note que “le corps doit être légèrement incliné vers l’arrière, permettant au club de frapper la balle en montant, ce qui favorise un vol plus haut et plus loin.” Toutefois, il convient de préciser pour le drive, alors que pour les fers, l’objectif est inversement de compresser la balle vers le sol.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentPerfectionnez votre putting : Mettez de la science dans vos putts
Article suivantMaîtrisez votre petit jeu : Transformez votre score
Ce compte correspond à des sujets, articles ou vidéos spécifiquement traités en équipe, et pas nécessairement rattachés à un seul journaliste de l'équipe de MyGolfMedia.