Accueil Progresser Avec le driver Comment Bryson DeChambeau génère beaucoup de vitesse de swing au drive ?

Comment Bryson DeChambeau génère beaucoup de vitesse de swing au drive ?

152
0

Il y a un an Bryson DeChambeau défrayait la chronique avec une modification aussi soudaine que spectaculaire de son corps, et dans le but affiché de développer une vitesse de swing accrue. Sa prise de masse a largement été commentée, de même que sa vitesse de swing au drive dépassant les 130 mph (209 km/h), avec une pointe à 138 mph (222 km/h). La transformation physique du joueur a eu tendance à passer au second plan quelques éléments techniques néanmoins intéressants, et par exemple, l’action spécifique de ses poignets. Reinhold Pirags et le staff d’HackMotion se sont livrés à une analyse détaillée qui permet d’approfondir les mécanismes menant à la création de vitesse…Qu’en retenir pour un amateur qui voudrait améliorer la vitesse ou le contrôle de ses drives ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Oui, Bryson DeChambeau, favori du derniers Masters à Augusta ne l’a pas emporté, et ne gagne d’ailleurs pas chaque tournoi sur lequel il s’engage.

Il est bel et bien devenu le plus long frappeur sur le PGA Tour, et avec un écart relativement conséquent par rapport aux autres compétiteurs, cependant, cet avantage indéniable ne lui suffit pas encore pour écraser toute forme de concurrence.

Toutefois, il faut reconnaître qu’il est tout de même parvenu à franchir une grosse étape en 2020, celle le menant au statut de vainqueur en majeur.

A l’occasion du dernier US Open qu’il a dominé de la tête et des épaules, DeChambeau a validé que son choix portant sur la distance à tout prix pouvait payer.

Indéniablement, qu’il ait gagné ou pas, il a attiré sur lui une grosse partie de l’attention médiatique, et nombreux ont été les coachs à commenter son physique, et un peu sa technique.

DeChambeau a replacé la création de vitesse de swing, et notamment avec le driver, au centre du débat.

Cela n’a pas échappé à Reinhold Pirags, CCO de la société HackMotion, basée à Riga en Lituanie, d’étudier avec leur capteur, les mouvements du poignet du champion américain.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLes tournois de golf pourront-ils accueillir bientôt du public? Débat ouvert pour Phoenix
Article suivantL’intelligence artificielle sonne-t-elle la fin de l’enseignement du golf?
Fondateur de la plate-forme en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL animée par Yves Calvi, et dans un reportage de la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace dans le monde entier pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, et par exemple aux sièges des marques de matériel en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando. A interviewé les principaux ingénieurs et concepteurs de clubs de golf dans le monde.