Accueil À la Une Forger sa réalité : La puissance de la confiance en soi sur...

Forger sa réalité : La puissance de la confiance en soi sur le parcours

103
0
Forger sa réalité : La puissance de la confiance en soi sur le parcours
Au lever du soleil sur le parcours de golf, un golfeur se tient confiant, prêt à affronter les défis du jour. Symbolisant la naissance de nouvelles opportunités, sa silhouette contre l'aube rappelle la force de forger sa réalité par la confiance et la détermination.

Dans un monde où la réussite est souvent mesurée par la capacité à surmonter l’adversité, la confiance en soi et une mentalité positive ne sont pas seulement des atouts, mais des nécessités. Ces qualités permettent non seulement d’affronter les défis avec assurance mais aussi de les transformer en opportunités de croissance et de succès. Dans son livre « Golf is not a game of perfect », Bob Rotella rapporte l’histoire de Stuart Anderson, qui illustre remarquablement ce principe, et nous montre comment une foi inébranlable en ses propres capacités peut créer une réalité où l’échec n’est qu’une étape vers la victoire. Sa carrière, marquée par des moments où sa confiance a été mise à l’épreuve, sert de témoignage puissant à l’importance de maintenir une mentalité positive, indépendamment des circonstances. A ce stade de ma lecture de son livre, cette partie m’a profondément inspiré, et pas seulement dans le cadre du jeu de golf…

L’histoire de Stuart Anderson

Bob Rotella est un célèbre psychologue du sport, reconnu pour son expertise dans le coaching mental des athlètes de haut niveau, en particulier dans le golf. Il a aidé de nombreux golfeurs professionnels à optimiser leurs performances grâce à des stratégies psychologiques ciblées sur la confiance en soi, la concentration, et la gestion de la pression.

Auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la psychologie de la performance sportive, Rotella combine des anecdotes avec des conseils pratiques, rendant ses méthodes accessibles tant aux sportifs professionnels qu’aux amateurs.

Dans le livre Golf is not a game of perfect, il cite par exemple le footballeur Stuart Anderson, qui pour nous en France est un parfait inconnu. Il s’est illustré à l’Université de Virginie et chez les Redskins de Washington, mais c’est à peu près tout ce que j’ai pu trouvé sur cette référence, mais là n’est pas l’important…

C’est bien plus l’anecdote qui a une véritable valeur à méditer.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLe Club de Charles : La réalité virtuelle bientôt au bout de vos putts
Article suivantFers TaylorMade Qi : Des clubs plus intelligents ?
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.