Accueil S'équiper Driver Test du Surefit CG présenté sur le nouveau driver Titleist 917 D2

Test du Surefit CG présenté sur le nouveau driver Titleist 917 D2

85
0

Test du Surefit CG présenté sur le nouveau driver Titleist 917 D2

A l’occasion du premier sujet consacré à la sortie des drivers Titleist 917D2, j’étais resté plutôt en retrait concernant les bienfaits de la technologie Surefit CG, pourtant présentée par la marque comme sa principale innovation. Par le passé, l’expérience m’a appris que les modifications du centre de gravité pour une tête de driver apportaient le plus souvent des résultats marginaux. J’ai voulu en avoir le cœur net…

Découvrez nos formules d'abonnements

J’ai testé ce nouveau driver de manière objective dans plusieurs configurations, pour me rendre compte de la pertinence de ce système de fitting original, basé sur le principe de cartouches interchangeables.

Quelques jours après avoir rédigé mon premier sujet sur le Titleist 917 D2 publié fin septembre, j’ai contacté la direction de Titleist en France pour organiser un test spécifique.

De mon point de vue, le nouveau système d’ajustement du poids et des trajectoires proposé par Titleist est à ce jour une innovation.

Pas nécessairement sur l’idée, mais au moins sur sa réalisation puisqu’il s’agit d’insérer sous l’arrière de la semelle une cartouche de poids et d’orientations variables, afin d’influer à la fois sur la trajectoire de balle, et sur le dynamic loft, à savoir les conditions de lancement de la balle.

Dans de précédents articles, j’avais eu à vous écrire, suite à des études menées aux Etats-Unis que bien que les marques en fassent des tonnes sur le travail en R&D, la modification réelle du centre de gravité d’une tête de driver se mesure en moins de quelques dixièmes de millimètres.

A l’aide de launch monitor, et notamment d’un trackman, c’est tout à fait le type de choses que nous pouvons mesurer au cours d’un test.

Et la plupart du temps, nous sommes plus modérés dans nos propos que les marques.

Sans aller jusqu’à totalement remettre en cause les tests qu’elles effectuent elles-mêmes avec des robots, notre point de vue, c’est qu’un golfeur amateur n’est justement pas un robot !

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLes golfeurs héritiers du Fighting Spirit européen en Ryder Cup
Article suivantQu’est ce qui rend un golfeur heureux sur un parcours ?
Fondateur de la plate-forme en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL animée par Yves Calvi, et dans un reportage de la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace dans le monde entier pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, et par exemple aux sièges des marques de matériel en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando. A interviewé les principaux ingénieurs et concepteurs de clubs de golf dans le monde.