Accueil À la Une Le moment d’inertie : Est-ce vraiment important pour choisir son putter?

Le moment d’inertie : Est-ce vraiment important pour choisir son putter?

220
1
moment d'inertie et putters

Le moment d’inertie n’est pas nécessairement une donnée très bien connue par les amateurs de golf, et pourtant, tous les fabricants de club, drivers, fers ou putters s’en préoccupent, et en font même un argument de vente stratégique. Qu’en est-il spécifiquement du putter ? Doit-on en tenir vraiment compte au moment de choisir ? Doit-on remettre en question son vieux putter sur ce seul argument ? Que peut-on trouver comme lien de cause à effet entre moment d’inertie et position de la face du putter à l’impact, et in fine, contrôle de la trajectoire ? J’ai mené une expérience avec quatre type de putters différents, de la lame au gros maillet pour tenter d’y voir plus clair, et de vous formuler des résultats.

balles de golf offertes

Tout d’abord, définissons le moment d’inertie

Le Moment d’inertie ou M.O.I. est une mesure physique de la stabilité d’un objet, et sa résistance au fait de vriller ou se déséquilibrer pendant un déplacement.

Plus le moment d’inertie est élevé, et plus l’objet est résistant au fait d’être déséquilibré. Au golf, cette mesure est stratégique pour concevoir des clubs qui vont favoriser un maximum de tolérance à l’impact, ou plus exactement de transmission de vitesse à la balle, le fameux smash factor.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentImagination et créativité, pour avoir des atouts en plus dans son jeu de golf
Article suivantLe putting by Rudy : Attention au trop plein de technologies sur les greens!
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

1 COMMENT

  1. Au début de votre article, ce dont vous parlez, c’est du MOI de la tête du putter. Puis après, vous comparez des putters ayant des MOI différents entre eux. Le problème, c’est que le MOI d’un putter n’a strictement rien à voir avec celui de sa tête. Or, c’est bien le MOI de la tête d’un club qui a une incidence sur les coups décentrés, et en aucun cas le MOI du club, quel que soit ce club. Et le cas du putter n’est pas différent.. Ainsi, on peut très bien avoir un putter avec un MOI élevé, mais avec une tête au MOI bas, et l’inverse. Et, cela est vrai pour n’importe quel club du sac.
    Aussi, votre article induit-il clairement en erreur les golfeurs pour le choix d’un putter