Accueil À la Une Fers TaylorMade Qi : Des clubs plus intelligents ?

Fers TaylorMade Qi : Des clubs plus intelligents ?

Fers TaylorMade Qi : Des clubs plus intelligents ?

Les nouveaux fers TaylorMade Qi font leur entrée. Ces clubs ont-ils la capacité de nous rendre plus “intelligents” sur le parcours ? Alors que l’industrie du golf est inondée de clubs qui promettent des résultats révolutionnaires, TaylorMade semble prendre un virage subtil en mettant l’accent sur la précision plutôt que sur la puissance brute. Dans un sport où la quête de distance et de tolérance a longtemps dominé le discours autour des fers « Improvment », une évolution notable semble se dessiner. Les fabricants, avec TaylorMade en ligne de front, semblent désormais tempérer leur obsession pour la puissance brute au profit d’un paramètre tout aussi crucial : la précision. Cette orientation marque une rupture significative avec les tendances précédentes, où les promesses d’accroissement de distance atteignaient parfois des sommets frôlant le cliché, notamment chez TaylorMade, souvent pointé du doigt pour ses affirmations audacieuses. La marque Californienne prend aujourd’hui les devants, prônant une approche où la “distance droite” devient le leitmotiv. Cette promesse fait écho à un besoin fondamental du golfeur : frapper plus loin, certes, mais avec une trajectoire que l’on peut prévoir et contrôler.

Le concept de la distance droite par TaylorMade…

Dans ce contexte, les fers Qi de TaylorMade ne sont pas seulement un ajout à leur gamme ; ils représentent une ambition de redéfinir ce que signifie réellement l’amélioration du jeu.

Le concept de “Straight Distance” revendiqué par TaylorMade pour les fers Qi est une réponse directe aux problèmes rencontrés par de nombreux golfeurs : atteindre non seulement la distance souhaitée mais aussi maintenir une trajectoire de balle droite et prévisible.

L’accent mis sur la rectitude de la distance est essentiel pour les golfeurs utilisant des fers longs, où la tendance naturelle à la déviation, souvent à droite sous forme de slice, peut s’avérer particulièrement handicapante.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentForger sa réalité : La puissance de la confiance en soi sur le parcours
Article suivant5 exercices quotidiens pour améliorer progressivement votre putting
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

3 COMMENTS

  1. Bonjour,
    question de débutant après 10 ans de jeu, pour mon driver j’ai eu la possibilité de choisir le shaft en fonction de mes capacités physiques, mais pour les clubs je n’ai pas ce choix. Comment faire pour eux?
    Cordialement.

    • Bonjour, merci de votre intérêt et de votre question, désolé, je n’arrive pas toujours à répondre à toutes les questions qui me sont posées. Oui, vous avez la même possibilité pour vos fers en demandant conseil à un vendeur ou un clubfitter qui justement doit ajuster sa proposition selon vos capacités physiques, notamment le poids ou la longueur des manches. Il faut éviter d’acheter des clubs sur catalogue. je veux dire qu’il est préférable de faire appel à un véritable professionnel de bons conseils. Attention de ne pas acheter du “stock” mais bien un produit adapté. Toutes les marques proposent des choix de shafts.

  2. Bonjour,
    Tu te souviens peut-être du tableau que je t’avais envoyé au sujet des différences de lofts entre des Big Bertha de chez Callaway qui avaient une vingtaine d’années et une série de Titleist T300 récente.
    Elles m’avaient paru énormes. Là, c’est encore pire, même si ce n’est pas le seul critère… Jusqu’à 9° de différence !
    Là aussi, je peux encore comparer puisque j’utilise mes Big Bertha encore de temps en temps. Je perds un peu en distance, mais en réalité, je joue plus cool puisque je sais que quoiqu’il arrive j’irai moins loin qu’avec les Titleist. En fait, je m’adapte et je prends moins de risques au final…

    Exemples :

    3 chiffres Callaway, Titleist puis les Taylor Made QI

    F4 : 25° – 20° – 18,5°
    F5 : 30° – 23° – 21°
    F6 : 33° – 26° – 24°
    F7 : 36° – 29° – 28°
    F8 : 39° – 33° – 32°
    F9 : 43° – 38° – 37°
    PW : 48° – 43° – 43°
    AW : 54° – 48° – 49°
    SW : 56° – 53° – 59°
    Quand j’ai acquis mes Big Bertha, à l’époque, je n’utilisais pas le F3 et très rarement le F4. Le F3 était difficile.
    Tout évolue d’accord, et sans vouloir jouer au dinosaure, je me dis qu’utiliser un F4 Taylor Made à 18,5° alors que j’avais du mal à utiliser un F4 Callaway à 25° (et un F3 à 23°), ce n’est pas gagné, mais ma curiosité est piquée et j’essaierai d’aller les tester chez G+ quand ils sortiront…