Accueil À la Une #GolfBashing : La voix du golf est-elle encore audible en France à...

#GolfBashing : La voix du golf est-elle encore audible en France à la fin de l’été 2022 ?

359
3
#GolfBashing : La voix du golf est-elle encore audible en France à la fin de l’été 2022 ?
Peut-on parler de golf en France ? La voix du golf est-elle entendue ?

Sport souvent considéré et à tort comme élitiste en France, le golf risque surtout de redevenir un sport confidentiel, ce qui serait une « maladie » bien plus difficile à soigner. L’embellie aura été de courte durée au moment du déconfinement, et plus dure est la chute, pour un sport qui espérait enfin sortir de sa bulle. Sans chiffres officiels, mais des indices probants, la pratique du golf, et surtout sa consommation seraient bien en net repli depuis le début de l’année, et particulièrement accentué cet été, en raison de la sécheresse, et des fortes chaleurs. Dans ce contexte, les polémiques sur la gestion de l’eau, et le #golfbashing qui s’en est suivi, ont mis en lumière les limites de communications de la filière et sa fédération en première ligne : La voix du golf en France est-elle encore audible ?

balles de golf offertes

Août 2022 : Le golf à l’épreuve du Bashing !

Le mois d’août 2022 aura été marqué par une intense séquence de communication négative autour de la pratique du golf, et notamment dans les mêmes médias généralistes, heureux de faire des reportages après le déconfinement, pour souligner ces nombreux français et françaises, qui découvraient soudainement, un sport de plein air, libre d’accès, et bon pour la santé.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentGolf de la Grande-Motte : Revue du parcours des Flamands Roses
Article suivantQuels sont les gants de golf les plus utilisés en France en 2022 ?
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

3 COMMENTS

  1. Tres bel article, effectivement le repli sur soi du golf francais restera son pire ennemi. Cet été j’ai quelquefois été confronté au questionnant de neophytes. Bien que passionné mon argumentation pour defendre la beaute de ce jeu est tres vite mise a mal par certaines retenues visant l’antre soi.
    Et je dois avouer que les cliches sont malheureusement trop proches de la réalité.
    Les neo golfeurs ont decouverts que le jeu est exigeant techniquement et que les clubs house trop souvent austeres.
    Ce n’est que mon avis…

    Bon golf

  2. Avez vous entendu parlé du projet de golf de Lavagnac à Montagnac dans l’Hérault ? Je crains que la conjoncture ne soit pas favorable et je me demande si ce projet verra le jour. Pour la restauration du petit Versailles c’est le flou, je me demande combien de villa ils ont vendus en Vefa ?

  3. merci à Laurent de mettre en avant le problème de l’impopularité du Golf.
    Bien entendu que le problème n’est pas écologique mais politique, culturel et sociétal. Il est exact que c’est un sport réservé à une classe d’actifs et surtout de retraités aisés. Les classes populaires des grandes agglomérations ne peuvent payer de 60 à 90 euros pour un green fee ou 2000 euros pour un abonnement.
    Pourquoi à t-on abandonné l’initiative de golf publics, toutes les petites villes devraient avoir un 9 trous ou même un 6 trous tondus par les vaches et les moutons, sans bunkers de sable, et des greens sommaires , les écoliers pourraient avoir un accès libre et gratuit , les personnes au smic ne paieraient pas plus que pour faire du vélo ou du foot, des animations populaires permettraient de casser cette image de sport uniquement réservé aux riches. Les moins aisés ne jouerons jamais dans les grands clubs huppés , il faut leur créer un golf adapté à leurs revenus et il cesseront de haïr le golf actuel.