Accueil Sportives PGA Tour Peu importe où vous gagnez, vous devez gagner sur le PGA Tour...

Peu importe où vous gagnez, vous devez gagner sur le PGA Tour pour être un grand golfeur !

107
0

Dimanche dernier, Paul Azinger, consultant pour une chaîne de TV Golf américaine, expliquait en référence à l’anglais Tommy Fleetwood, que peu importe les victoires internationales, en Asie, en Europe, un golfeur professionnel qui se voudrait une référence, se devrait de gagner sur le PGA Tour. Son propos tendait à démontrer la suprématie du circuit nord-américain, véritable test de performance. Immanquablement, nombre de golfeurs européens ont réagi à ses propos, dont l’anglais Ian Poulter, pour rappeler une autre domination, celles des européens en Ryder Cup. Qui a tort, qui a raison ? Que vaut la récente victoire du finlandais Sami Valimaki à Oman ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Le monde du golf professionnel s’est principalement organisé par régions, à défaut de s’être globalisé à l’échelle de la planète.

L’OWGR, classement de l’ordre du mérite golfique professionnel mondial est le seul mode réel d’unification du golf, pour tenter d’apporter un minimum de clarté, et notamment sur les meilleurs golfeurs.

Le week-end dernier, trois golfeurs anglais étaient en lice pour remporter le Honda Classic, un tournoi parmi les classiques d’une saison sur le PGA Tour.

Disputé sur le PGA National, l’un des parcours parmi les 5 plus difficiles sur une saison du PGA Tour, à Palms Beach Garden en Floride, Tommy Fleetwood, Luke Donald et Lee Westwood avaient chacun une chance réelle de l’emporter, rappelant que le vieux-continent, et plus particulièrement l’Angleterre, était l’un des meilleurs pourvoyeurs de talents.

C’est surtout Tommy Fleetwood, leader après 54 trous qui avait la meilleure opportunité de remporter son premier tournoi sur le circuit PGA.

Internationalement reconnu, régulièrement dans les 20 meilleurs golfeurs mondiaux à l’ordre du mérite depuis 2017, victorieux à deux reprises à Abu Dhabi, vainqueur de l’Open de France au Golf National en 2017, vainqueur du Nedbank Golf Challenge en Afrique du Sud en 2019, et surtout héros de la dernière Ryder Cup à Paris avec 4 victoires, dont celles acquises avec son célèbre « associé » l’Italien Francesco Molinari, l’anglais de 29 ans fait bien figure de référence européenne.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLes aventures d’un GolfTrotteur à Dubaï : Comment réussir son 1er voyage ?
Article suivantDriver toujours plus loin ? Driver toujours plus vers le rough ?
Fondateur de la plate-forme en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL animée par Yves Calvi, et dans un reportage de la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace dans le monde entier pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, et par exemple aux sièges des marques de matériel en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando. A interviewé les principaux ingénieurs et concepteurs de clubs de golf dans le monde.