Accueil À la Une Débat sur la distance et la balle : Le jeu de golf...

Débat sur la distance et la balle : Le jeu de golf entre dans la « Danger Zone »

Débat sur la distance et la balle : Le jeu de golf entre dans la « Danger Zone »
A Ponte Vedra Beach, pour le Player's Championship 2023, Rory McIlroy peut encore taper une balle de golf que Monsieur Tout le Monde peut acheter. Dans trois ans, rien n'est moins sûr... (Photo de Brian Spurlock/Icon Sportswire)

En ce mois de mars 2023, plus que la victoire de Scottie Scheffler au Player’s Championship, l’actualité du jeu de golf est polarisée autour de l’annonce conjointe de l’USGA, et du Royal & Ancient d’imposer une nouvelle règle « locale » pour les compétitions élites, visant à limiter la performance des balles de golf utilisées par les professionnels. Cette mesure couvait depuis plusieurs années, tout en faisant l’unanimité contre elle, de la part des joueurs, des fabricants, et une bonne partie des amateurs, opposés à la « bifurcation » des règles, pour d’une part les pros, et d’autre part les amateurs. Si cette nouvelle législation venait à être appliquée par les circuits professionnels en 2026, cela pourrait marquer l’entrée du golf dans sa plus grande zone de turbulences, et depuis plusieurs siècles.

USGA et Royal & Ancient veulent aller jusqu’au bout de leur idée : Réduire la portée des balles

Les législateurs posent le débat de la manière suivante : Les professionnels de golf ont tellement amélioré leurs compétences pour taper très loin, et notamment avec le driver, que cela met en danger, à la fois le jeu de golf dans sa manière d’être abordée, et les parcours de compétitions.

Sur ce dernier point, USGA et R&A ne veulent pas que les parcours s’adaptent, et continuent à augmenter les distances, ou créer de nouveaux obstacles, qui pourraient générer des coûts d’entretiens supplémentaires.

A une époque où l’environnement est au cœur des préoccupations, il n’est pas question que le golf de haut niveau s’illustre par une empreinte carbone toujours plus élevée ou des besoins en eau de plus en plus important, pour arroser des surfaces de plus en plus grandes.

L’inquiétude des législateurs vient des mesures de distances qu’ils effectuent depuis plusieurs années, et bien que le matériel soit normé, limité, restreint, les pros, par l’entraînement physique et technique de plus en plus pointu, arrivent pourtant à repousser les limites.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentDrivers Baldo Corsa Performance BC 438 et 458 : Peut-être les plus beaux !
Article suivantHybride Ryoma Maxima U : La réputation d’être le plus long !
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.