Accueil À la Une Débat : Faut-il vraiment être plus régulier pour bien jouer au golf...

Débat : Faut-il vraiment être plus régulier pour bien jouer au golf ?

225
2
Débat : Faut-il vraiment être plus régulier pour bien jouer au golf ?
Le graal de tout golfeur : Plus de régularité ? Où un business qui est en fait une chimère ?

Très souvent, en ligne, à travers des vidéos ou dans les pages pédagogies des magazines de golf, des pros, par exemple Joel Bernard (MonCoachdeGolf), Lewis Wallace (Golf Magazine) ou encore Alexis Cocheteux vous proposent des contenus pour être plus régulier, sous-entendu s’agissant de votre swing. A l’inverse, Stéphane Bachoz défend l’idée de libérer votre swing naturel, et explique que le golf est tout sauf un sport de régularité. Nous passerions plus de temps à rater plutôt qu’à réussir. Régulier ou pas régulier ? Qu’est-ce qu’il faut vraiment chercher quand on veut progresser, et prendre plus de plaisir ?

balles de golf offertes

La régularité au golf est un véritable business

Formation en ligne, coaching, beaucoup d’offres veulent répondre à une demande franchement exprimée par les golfeurs, et les golfeuses, en particulier au niveau amateur.

Ces derniers et dernières constatent bien, une fois sur le parcours, que d’un coup à l’autre, d’un jour à l’autre, d’un parcours à un autre, il peut se passer beaucoup de choses, et on peut passer par toutes les émotions.

C’est d’ailleurs tout aussi vrai pour les professionnels, et l’histoire du golf regorge de retournements de situations incroyables, faisant penser que le point de bascule entre une bonne, et une mauvaise partie serait la régularité ou plutôt l’irrégularité.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentA plus de 70 ans, quelle est la priorité d’un golfeur pour son swing ?
Article suivantGrip de putter 2Thumb Octotech : Plus plat ? Plus droit ?
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

2 COMMENTS

  1. Comme je l’ai dis dans l’article sur les séniors, j’ai totalement abandonné l’envie (destructrice) de vouloir taper fort pour aller loin. Erreur fatale. Crash assuré. Je me contente d’assurer mon long jeux par des 2/3 de swing pour me focaliser sur le petit jeux, que je commence à bien maitriser, ce qui en plus positive mon état d’esprit et mon mental. Et également, comme tu l’a bien souligné, adopter un rythme lent et régulier pour swinguer. Le rythme lent et régulier du swing est, pour moi, (et cela fonctionne à merveille) la solution pour bien contacter et faire de belle balle qui vont, à peu près, où l’on voudrait qu’elles aillent.

  2. Très bon article, notamment à propos rythme, j’y reviendrai.
    Maintenant, il faut se souvenir que le golf est un jeu de statistiques , que sont les cartes de score, et donc de probabilités.
    Et, de façon totalement indiscutable, si vous voulez améliorer vos statistiques, il faut améliorer vos probabilités.
    Ce qui signifie diminuer l’écart standard, shot après shot, autour de votre point moyen de chute et de roule por chacun des clubs de votre sac . Les artilleurs , qui ont, finalement, la même problématique que les golfeurs, parlent , eux, d’écart type, c’est à dire l’écart qui a une chance sur deux de ne pas être dépassé. Cette notion, très intéressante est beaucoup plus simple a utiliser car facile à estimer, par exemple en mesurant la dispersion de vos coups sur des tests Trackman. (les coups vraiment anormaux ne devant , évidemmen pas être pris en compte).