Accueil À la Une Quel est le « portrait-robot » des balles de golf préférées par...

Quel est le « portrait-robot » des balles de golf préférées par les amateurs ?

Quel est le « portrait-robot » des balles de golf préférées par les amateurs ?
Enquête exclusive et indépendante auprès de plus de 350 golfeurs, et golfeuses sur la balle idéale pour jouer au golf.

Plus d’une dizaine de marques, plusieurs centaines de modèles différents, les golfeurs et golfeuses à un niveau amateur et ludique peuvent être facilement perdus devant les choix de balles possibles, en magasin ou sur Internet. Les premiers résultats de notre enquête indépendante ont déjà illustré une forme d’incompréhension par rapport aux explications fournies par les marques. Dans ce nouveau sujet, détaillons le profil type de la balle idéale, et toujours selon les réponses de plus de 350 golfeurs, et golfeuses interrogées, des abonnés de MyGolfMedia.com, mais pas seulement.

Une question de toucher ?

Pour rappel du précédent sujet, le nombre d’amateurs ayant déjà réalisé un fitting spécifique pour les balles est pour le moment très minoritaire. Cela n’empêche pas les sondés d’avoir des préférences nettes par rapport aux caractéristiques des balles de golf, comme par exemple, le nombre de pièces ou la composition de la coque externe.

Des éléments qui sont associés au principal critère d’achat exprimé : Le toucher !

On aurait pu imaginer que les amateurs privilégieraient en premier le prix, comme élément principal de l’acte d’achat, surtout pour un produit le plus souvent vendu autour de 28 euros la douzaine en moyenne, soit près de 2.35 euros la balle !

Quand on sait le nombre de balles perdues dans une année… il ne faut pas trop penser au coût des balles que l’on peut égarer dans un rough ou un obstacle d’eau.

Surtout qu’il s’agit seulement de la moyenne, quand les balles dites issues du Tour, comme les Pro V1 ou les Chrome Soft, peuvent approcher les 60 euros la douzaine, soit 5 euros par balle perdue.

Le toucher est donc le premier critère d’achat pour 71% des votants, loin devant tous les autres critères cités dont le prix en second pour 37% des personnes interrogées.

Le sondage offrait la possibilité de donner plusieurs réponses parmi la distance au drive, le spin, la facilité à compresser, le look ou encore l’argument du « joué sur le tour » souvent illustré par les marques.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentForsström riposte pour conquérir le Soudal Open 2023
Article suivantTest des balles Mizuno RB TOUR et RB TOUR X
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

1 COMMENT

  1. Le défaut de cette enquête – a laquelle j’ai répondu comme j’ai pu -, c’est qu’elle ne prend pas en compte ceux qui jouent avec des balles récupérées par les jardiniers donc à bien moins d’un euro la balle. C’est ce que je fais, étant à mon niveau incapable, je le crains, de voir la différence. Voire plus encore : le stress de risquer perdre une jolie balle neuve me ferait probablement déjouer… Cordialement.