Comment les golfs vont pouvoir se préparer concrètement au réchauffement climatique?

19 novembre 2020

Selon Météo-France, le premier semestre 2020 est le plus chaud jamais enregistré en France. Selon les termes employés par l’organisme, l’anomalie de température moyenne pour cette première moitié d’année a été de +1.8 degrés Celsius. Cette réalité s’impose déjà de manière très marquée sur de nombreux parcours de golfs de l’hexagone, avec des fairways grillés ou même détruits, conséquences d’interdictions d’arroser dans certains départements. En octobre 2020, inversement complet de scénario, les Alpes Maritimes et le Var ont enregistré des records de précipitations (jusqu’300 litres au mètre carré). Comment les golfs vont pouvoir mieux se préparer à l’avenir, et surtout s’adapter à ces conditions de plus en plus contrastées, dans une économie déjà fortement météo-dépendante ? Quelles sont les solutions déjà employées ailleurs ? Quel avenir pour la pratique du jeu de golf, en France, si nous alternons entre sécheresse l’été, et pluie torrentielle l’hiver ? Nous vous proposons un dossier complet en cinq articles, qui a mobilisé l’ensemble des membres de la rédaction, le recueil de nombreuses sources, et les interviews d’experts.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le constat : Surchauffe sur les golfs en été, la qualité des fairways mise à l’épreuve

Peut-être plus que d’autres pratiques sportives, le golfeur est au plus près de la nature, et très vite confronté aux questions climatiques.

Il vous reste 90% de l’article à lire

Le reste de l’article est protégé, abonnez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Vous aimerez aussi

Auteur

Rédaction

Ce compte correspond à des sujets, articles ou vidéos spécifiquement traités en équipe, et pas nécessairement rattachés à un seul journaliste de l'équipe de MyGolfMedia.

gamme de fers japonais premium