Accueil À la Une Centrer la balle plus souvent dans le sweet spot ? Réaliste pour...

Centrer la balle plus souvent dans le sweet spot ? Réaliste pour un golfeur amateur ?

719
0
Centrer la balle plus souvent dans le sweet spot ? Réaliste pour un golfeur amateur ?
La recherche du sweet spot est-elle vraiment indispensable pour bien jouer au golf, et contrôler la trajectoire de ses balles sur le parcours ?

Parmi les conseils les plus importants pour mieux jouer au golf, atteindre des distances plus longues, moins disperser les balles sur le côté, on retrouve souvent au sommet de la pyramide, le fait de taper plus régulièrement des balles au centre du sweet spot, le point de rendement le plus idéal depuis la face d’un club de golf. Ce sweet spot, un point tout petit, presque microscopique varie selon si on parle de fers ou d’un driver. Une chose est certaine, quand on tape un coup parfait, et donc en plein sur ce sweet spot, les sensations, le bruit, le contact diffèrent nettement des autres coups moins bien centrés. Ce serait donc un enjeu clé de la performance au golf… Pour autant, est-ce vraiment quelque chose d’atteignable facilement, et au contraire, est-ce que cela doit être vraiment la priorité pour améliorer son score ?

3 tips pour prendre plus souvent le sweet spot à tous les coups ?

Récemment, un média américain de golf a sorti un article « 3 conseils pour trouver le sweet spot à tous les coups ! » La technique marketing et en même temps éditoriale fonctionne car j’ai sauvegardé l’article dans le but de le lire…

Pour autant, le titre est sacrément prometteur ou trompeur… Peut-on réellement imaginer atteindre le graal golfique par le biais de trois conseils, et se transformer soudainement de citrouille en carrosse ?

Certes, oui, toucher le sweet spot est le graal du coup de golf, pour un amateur, comme pour un professionnel… La bonne nouvelle, c’est qu’un junior comme un senior peut y arriver.  On peut y arriver relativement tard et longtemps dans sa vie de golfeur.

Les compétences qu’il faut développer ne sont pas nécessairement liées à la force ou à la résistance, mais bien plus à l’équilibre ou la qualité générale de son swing.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLe WHS divise toujours les golfeurs amateurs en France et ailleurs
Article suivantQuelle est la véritable plus-value des manches Mitsubishi Diamana GT ?
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.