Accueil À la Une Tête de driver plus lourde ou plus légère pour votre swing ?

Tête de driver plus lourde ou plus légère pour votre swing ?

278
4
Tête de driver plus lourde ou plus légère pour votre swing ?
Quel est le poids de votre tête de driver, et ce poids est-il adapté à votre swing ?

A la suite d’un précédent article, un lecteur m’a adressé la question suivante : « Vous évoquez souvent la possibilité de coller du plomb sur le driver. Cela veut-il dire que les têtes sont limitées en volume mais pas en poids ? » Cette question est l’occasion d’approfondir le sujet du poids d’une tête de driver, qui effectivement, à la différence de la dimension n’est pas réellement aussi contrainte par le législateur. Beaucoup de golfeurs l’ignore, mais le poids a une relation directe avec le moment d’inertie, et c’est sans doute un des éléments les plus importants pour ajuster vitesse de swing, contrôle des trajectoires, et smash factor.

balles de golf offertes

La difficulté de choisir le bon driver

De nouveaux drivers sortent tous les ans… La plupart du temps, ils obéissent aux mêmes standards de productions.

Si les marques rivalisent de créativité pour tenter de se différencier sur les couleurs, le look, et éventuellement le son… une tête de driver reste désespérément normée, de telle sorte qu’elle ne peut pas vraiment varier d’une année sur l’autre, ou d’une marque à une autre…

Pourtant, la plupart des golfeurs, amateurs ou professionnels, recherchent le plus souvent à augmenter la vitesse de balle après l’impact et/ou à baisser le taux de spin.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentTitleist Pro V1 contre Pro V1X 2023 : Qui gagne le match ?
Article suivantComment Inesis et Costco désacralisent la valeur des marques de matériel de golf
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

4 COMMENTS

  1. Bonjour Laurent,
    Pour ma part, je ne monte que des drivers Tom Wishon, avec le 919thi par exemple on a la possibilité d’ajouter jusqu’à 9gr dans le hosel.
    Bien avant çela, il faut ; une fois le shaft déterminé la longueur validée, fonction de la vitesse et des caractéristiques du joueur, monter le driver sans aucun poids, puis a l’aide d’un trackman ou autre, faire taper des balles, relever les caractéristiques, puis ajouter une à une des pastilles de plomb de 2gr jusqu’à obtenir la diminution de la vitesse de swing, bien sûr en contrôlant l’effet sur le “smatch factor”. Cest ensuite au montage définitif que j’ajoute le poids défini dans le hosel.
    Pour ce qui est des Drivers XXIO que les seniors aiment bien, (en général ceux qui n’ont pas de swing) je suis toujours surpris des fréquences exessivement basses :190 / 195 qui ne correspondent pas aux valeurs normales recommandées en clubmaking, qui plus est avec un shaft non aligné, pour moi c’est vu le positionnement prix absolument scandaleux, il est vrai qu’il ne retiendront que le seul bon drive à 160/170 mètres en rapport à tous ceux qu’il sont hors piste !
    Bravo Laurent pour toutes vos analyses, quand à la balance à swingweight dans mon atelier elle est sous la poussière, je lui préfère largement le M.O.I.
    Cordialement et un très bon 2023.
    Claude

  2. Il n’y pas de poids maximum autorisé pour une tête de driver. Tu peux la faire, par exemple, au poids de celle d’un putter, c’est à dire à plus de 350g.
    Excellent pour le MOI et pour le smash… à condition de pouvoir agiter l’engin.
    Comme tu le sais, l’energie transmise, et donc le smash, sont fonction du carré de la vitesse de l’objet qui entre en collision, multiplié par sa masse. Donc il y a un optimum à trouver. Ni trop lourd, ni trop léger, ni trop long, ni trop court.
    Après, lorsque tu fais la liste des paramètres de réglage d’un driver, plus d’une dizaine, , et que tu calcules le nombre de combinaison possibles, ru ariives à pus de 1,5 million de possibilité. Ceci signifie ckairement que si , dans un magasin , tu tombe ssur un driver qui te convient “fitté’ à la mode magasin ou pas, c’est que c’était ton jpur de chance.

  3. Merci André de votre réponse.
    Sachez André que je montre vos vidéos a mes golfeurs ‘vaccinés’ par les grandes marques présentes dans les 5 magasins de golf qui m’entourent ici au pays basque, à moins de 10 kms, sans oublier les pros, hommes sandwich souvent habillés et équipés par ces mêmes magasins, bien sûr on me prend pour un farfelu quand je parle de longueurs de shafts de driveur, de fréquences d’alignement, et je n’en dis pas trop, si je m’avance à parler de smatch factor ou d’énregie cynétique, là je prends des risques ! Heureusement que je fais ça par passion, pour mes proches et quelques amis.
    Cordialement et amitiés à Alex.
    Cl