Accueil À la Une Quand la tentation de tricher frappe sur un parcours de golf

Quand la tentation de tricher frappe sur un parcours de golf

Quand la tentation de tricher frappe sur un parcours de golf
Patrick Reed sort la balle du bunker à l'occasion d'un tournoi de golf du LIV Golf Invitational Series Boston le 4 septembre 2022, à The International à Bolton, Massachusetts. (Photo de Fred Kfoury III/Icon Sportswire)

Le golf est souvent perçu comme une métaphore de la vie. Chaque swing, chaque coup, chaque choix que nous faisons sur le terrain de golf est, d’une manière ou d’une autre, un reflet de qui nous sommes en dehors du parcours. Le golf n’est pas simplement un sport ; c’est une expérience qui nous oblige à affronter non seulement les défis physiques, mais aussi les défis moraux et éthiques. L’un de ces défis est la tricherie, un sujet qui a été l’objet de débats houleux, de suspicions et de controverses.

Le golf est un jeu d’honneur et d’intégrité

Le golf repose sur l’idée d’autosurveillance, ce qui signifie qu’il n’y a pas d’arbitres ou de juges sur le parcours pour surveiller chaque coup.

Au contraire, chaque golfeur est censé respecter les règles du jeu, veiller à son propre comportement et, surtout, être honnête avec lui-même et avec les autres joueurs.

C’est ce qui distingue le golf de nombreux autres sports : la responsabilité de l’intégrité du jeu repose en grande partie sur les épaules du joueur lui-même.

Cependant, comme dans tous les aspects de la vie, il y a ceux qui sont tentés de contourner les règles.

Dans le golf, la tricherie peut prendre de nombreuses formes, allant de l’amélioration de la position de la balle à la fausse déclaration de son score.

Mais il est important de noter que chaque infraction aux règles n’est pas nécessairement considérée comme de la tricherie.

Dans un monde parfait, chaque golfeur connaîtrait parfaitement les règles du jeu, mais la réalité est différente. Il est parfaitement possible de “tricher” accidentellement, par méconnaissance des règles par exemple.

Cependant, il y a une différence fondamentale entre une erreur innocente et une tricherie délibérée.

Cette distinction est cruciale pour comprendre la nature de la tricherie dans le golf et comment elle peut être abordée.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentCallaway mise tout sur Jon Rahm pour les années à venir : Vraiment le bon choix ?
Article suivantLe mythe ou la désinformation sur la tolérance des clubs de golf
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

1 COMMENT

  1. Ce n’est pas nouveau, la tricherie est la plaie du golf avec le non-respect de l’étiquette. J’en ai fait l’amère expérience lors de ma première compétition de classement quand j’ai débuté le golf et je m’en souviens encore. Le pire, c’est que nous étions gênés, on aurait dit que c’était nous qui étions coupables, alors que lui, semblait ne pas se poser de questions. Nous n’osions rien dire. Plusieurs fois, avec les autres joueurs, nous nous regardions et nous interrogions. Nous avons tout eu, balle déplacée, remplacée, coups non comptés… Ça nous a pris la tête, réellement. Nous n’avons rien dit en rentrant au club-house pour remettre nos cartes de score. Maintenant, quand ça arrive, je mets les pieds dans le plat… gentiment, calmement… mais avec fermeté.