Accueil Actualités Débats Les mauvais élèves en matière d’environnement pénalisent l’image du golf

Les mauvais élèves en matière d’environnement pénalisent l’image du golf

24
0

Evoquer la question des changements climatiques, de la nécessaire adaptation des parcours de golf, la préservation de l’environnement, et ne pas traiter des préjugés ou des situations réelles qui entraînent une mauvaise perception du golf, la consommation d’eau, et les impacts écologiques aurait été un choix parcellaire de notre part. Bien entendu, il existe beaucoup d’exemples vertueux, et la Fédération Française de Golf milite depuis des années en ce sens, tout en expliquant les bons protocoles mis en place. Toujours est-il que l’on trouve encore selon les projets, des oppositions toujours tenaces. Certains exemples alimentent cependant le débat.

Découvrez nos formules d'abonnements

Les mauvais élèves

L’Arabie saoudite est l’un des pays les plus stressés en eau de la planète, pourtant elle promeut le golf, et avec même le plein soutien d’organisation comme l’European Tour ou le Ladies European Tour, contents de trouver un nouveau financier pour des tournois de golf professionnel, avec des dotations toujours plus importantes.

Le Royal Greens Golf and Country Club, ouvert fin 2017, est ainsi classé parmi les parcours les plus soigneusement entretenus au monde.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 7.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLes parcours de golfs ne sont pas égaux sur la question de la qualité initiale du terrain
Article suivantQuelles solutions à tester pour préserver les golfs des dérèglements climatiques ?
Ce compte correspond à des sujets, articles ou vidéos spécifiquement traités en équipe, et pas nécessairement rattachés à un seul journaliste de l'équipe de MyGolfMedia.