Accueil À la Une Fitting plus facile : TaylorMade présente le Kit SelectFit

Fitting plus facile : TaylorMade présente le Kit SelectFit

273
2
Fitting plus facile : Après Ping et son système de codes couleurs, TaylorMade présente le Kit SelectFit
Décembre 2022 - TaylorMade présente le nouveau système SelectFit pour faciliter les opérations de fitting d'un magasin spécialisé.

1972, c’est l’année où PING a présenté pour la première fois un système de codes couleurs pour proposer un ajustement des fers selon le lie idéal, et la taille d’un golfeur. Ainsi, la marque proposait aux magasins spécialisés, différentes têtes de clubs avec un petit point de couleur distinctif (de marron à or, 10 têtes différentes). Décembre 2022, cinquante ans plus tard, TaylorMade présente son premier kit de fitting pour fers, SelectFit, toujours dans le but d’aider les spécialistes de la vente de clubs, à illustrer plus rapidement aux golfeurs, le bénéfice d’utiliser un club de golf vraiment adapté.

balles de golf offertes

Le lie et le loft toujours les premiers éléments cruciaux pour un fitting

Selon le « Iron Color Code Chart » de PING, un golfeur ou une golfeuse qui mesure entre 1m69 et 1m83 peut jouer une série de fers avec une longueur de manches standards.

Toujours selon cette source, pour un golfeur ou une golfeuse mesurant entre 1m61 et 1m68, il peut être pertinent de réduire la longueur des manches d’un demi-inch. A l’inverse, entre 1m84 et 1m91, le manche d’un fer standard pourrait être augmenté d’un demi-inch.

En France, selon le site donneesmondiales.com, la taille moyenne de la population masculine est de 1m78, et 1m64 pour les femmes, des mesures très comparables au premier marché mondial pour la consommation d’équipements pour le golf : les Etats-Unis (1m77 pour les hommes, et 1m63 pour les femmes) où sont imaginés les clubs, à défaut d’y être produits.

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentLe golf en croissance partout dans le monde
Article suivantPourquoi on joue mal au golf : Différences entre une bonne et une mauvaise partie
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

2 COMMENTS

  1. Bonjour,
    N’ayant jamais essayé le système Ping, une question me vient à la lecture du tableau que vous avez mis. En effet, il semble que les changements s’effectuent en moyenne tous les deux centimètres, alors comme cela se passe-t-il au niveau de la mesure de la distance entre le poignet et le sol ? Avec ou sans chaussures ? Si prends les mesures avec des sneakers Adidas Golf qui ont des semelles assez fines ou alors des Boots d’hiver FJ, ou des chaussures avec Softpikes ou de simples picots, avec un talon plus ou moins prononcé, il peut y avoir une différence de 0,50 à 2,50 cms, ce qui peut faire basculer d’une couleur à l’autre. Comment le magasin décide telle ou telle couleur ? Si le seul ressenti, est pour finir, pris en compte sur un tapis de practice, comment être sûr du loft et du lie choisis. Ou alors Ping comme d’autres nous fournissent un habillage cosmétique qui sert à nous rassurer plus qu’autre chose quand au choix de nos clubs ? Qu’en pensez-vous ? Ce n’est qu’une simple interrogation et sûrement pas une critique !

  2. Un progrès certain. Enfin, pourrait-on dire ! Et sous la pression, à l’évidence , des clubsfitters /clubs clubmakers professionnels.
    Maintenant, si le lie est une donnée très importante, elle n’est pas la seule, loin de llà, il y a aussi la longueur de référence du shaft, qui n’est pas uniquement fonction de la morphologie du golfeur, mais également des caractéristiques de son swing et de ses objectifs, le shaft, avec son flex, son profil, son torque, son poids, le grip avec sa taille, sous chaque main, sa matière, et sa consistence qui se traduisent , souvent, par des différences considérables dans le swing et sa régularite, l’équilibre dynamique des clubs, et pas l’équilibre statique que trasuit le swingweiht et qui conduit, dans le swing à des forces différentes à l’oeuvre de fer en fer , ce qui est un facteur de sensations différentes et de dispersion , le réglage des longueurs par fers, et non, nécessairement de demi pouce en demi pouce, ainsi que des lies afin que le golfeur ait toujours la même posture à l’adresse, le réglage des shafts en oscillation linéaire, facteur de plus de précision et d’homogénéité des sensations, le réglage , si nécessaire, aussi, des shafts en Flight Control , en vue de l’optimisation des trajectoires avec les différents fers…
    Après, se posera vite, en magasin, la question de la compétence des vendeurs en matière de fitting et celle de leurs ateliers en matière de réglage et, plus que tout, la volonté de consacrer le temps nécessaire à des fittings , d’une durée l’odre de deux heures par série, au coût évident, et qui, s’ils sont bien faits, conduiront les golfeurs à conserver beaucoup plus durablement leurs clubs , ce qui, à l’évidence, ne pourra être une bonne nouvelle pour les revendeurs , voire pour les fabricants eux mêmes/