Accueil À la Une Pourquoi on joue mal au golf : Différences entre une bonne et...

Pourquoi on joue mal au golf : Différences entre une bonne et une mauvaise partie

364
2
Pourquoi on joue mal au golf : Différences entre une bonne et une mauvaise partie
La pratique du golf peut mettre à l'épreuve les amateurs, et notamment quand ils jouent mal... Mais pourquoi joue-t-on mal au golf ? Une question de mental ou quelque chose de plus profond se met en place et de manière inconsciente...

Bien entendu, on préfèrerait lire un article « Comment mieux jouer au golf ? » ou comme on le trouve très souvent en ligne « Comment avoir plus de régularité au golf ». Un site a même eu la lucidité de publier un article intitulé « Avec tous ces tutos sur la technique, pourquoi nous ne sommes pas tous des pros du golf ? ». La réalité, c’est que pour une immense majorité de golfeurs et de golfeuses, y compris l’auteur de ce sujet, la frontière entre bien jouer ou mal jouer au golf est très mince. Parfois, pour éluder les vraies raisons, on peut s’échapper dans une argumentation mentale… Je vous propose ci-après de regarder plus près dans la différence entre une bonne et une mauvaise partie, avec pour exemple, des golfeurs classés cinq et dix d’index, pour lesquelles on a pu collecter des données concrètes sur les différences de résultats sur le parcours. Enfin, pour tous les golfeurs, et pas seulement les bons joueurs, qu’est-ce qui nous fait vraiment dérailler sur le parcours ? Vous verrez que l’on va aborder un thème assez rare, malgré tous « les tutos en ligne » : Le contrôle moteur et la planification prévisionnelle, des concepts empruntés aux Neurosciences, ce qui fournit une explication parfois plus concrète qu’un simple problème mental ou d’échauffement…

balles de golf offertes

Pourquoi on joue mal au golf ?

Déjà abonné

Je me connecte

Abonnement Mensuel
1€ le premier mois

puis 5.99/ mois

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
49€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Abonnement Annuel
(plus un cadeau pour le premier abonnement)
69€ / an

Je m’abonne

Résiliable en ligne à tout moment

Article précédentFitting plus facile : TaylorMade présente le Kit SelectFit
Article suivantDriver TaylorMade Stealth 2 : Retour vers le futur en 2023
Fondateur du site en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018. Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre. Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

2 COMMENTS

  1. Personnellement, ce n’est pas “un jour je joue bien, un jour je joue mal”. C’est plutôt; sur un tour, je joue correctement et puis d’un coup tout s’arrête, je touche plus une balle, sans aucune raison, mystère total car je jouais bien. Pour moi, c’est extrêmement déstabilisant mentalement. ça me fou en l’air de constater que je jouais bien, je prenais du plaisir et d’un coup tout s’écroule. Il me faut bien 1 trou ou 2 pour remonter la pente et recommencer à bien contacter la balle. C’est très frustrant.